Le t-shirt AMV, avec les stylistes Céline Jeandaine et Olivier Richaud

Part intégrante de l’ADN American Vintage, le t-shirt est de ces essentiels constamment réinventés. Céline Jeandaine et Olivier Richaud, tous deux stylistes pour le label marseillais, nous en dévoile les coulisses.

Photos : Pepe Lobez pour American Vintage

Comment la pièce a-t-elle évoluée, depuis la création de la marque en 2005 ?

Les premiers t-shirts AMV étaient pensés en jersey fin de coton Supima®, transparent et doux chez la femme. Fluide et flammé chez l’homme. Petit à petit, de multiples variations sont venues compléter les collections : de nouvelles matières ont été travaillées, pour un rendu tantôt structuré, tantôt plus doudou, afin de développer l’expérience sensorielle, au toucher. Au porter le t-shirt AMV prend une tout autre dimension. Aujourd’hui, on compte pas moins de 60 références chez la femme (déclinées en 235 coloris) et 45 références chez l’homme (déclinées en 158 coloris) chez l’homme. Beaucoup de modèles sont unisexes.

Comment pensez-vous les nouvelles références ?

Nous partons toujours de la matière : c’est elle qui guide nos envies et la création. Le process se fait de façon instinctive, quasi organique. Puis, il y a les couleurs, très importantes chez American Vintage : de la teinte soft jusqu’à la plus pep’s. Le t-shirt blanc, par exemple, se décline en plusieurs coupes, plusieurs matières, mais aussi plusieurs teintes de blanc — optique, nacre, craie ou encore sable.

Si vous deviez résumer le t-shirt AMV, en une phrase ? 

Céline · Je dirais que c’est un compagnon, qui s’adapte aussi bien à l’humeur qu’aux envies. Il a un côté rassurant.
Olivier · C’est une pièce tout-terrain, qui peut être la base de n’importe quelle silhouette.

 

L’AMV Journal est un lieu dédié aux rencontres, à la découverte et aux voyages. Chaque semaine, vibrez au rythme des coups de coeur, portraits et inspirations d’American Vintage et de son studio de création.