5 livres d’été à emporter à la plage

Vous avez attendu ça toute l’année : le moment est enfin venu de bouquiner au son des vagues. Voici une liste non-exhaustive de livres à glisser dans sa valise.

Photo de Une : Vlad Patana

#1 Poulet aux prunes, de Marjane Satrapi



Dans les ruelles de Téhéran, nous suivons le destin de Nasser Ali Khan, un musicien talentueux en proie à une profonde tristesse après avoir cassé son instrument. « Poulet aux prunes » est l’autre chef d’œuvre de l’autrice iranienne Marjane Satrapi, plus connue pour sa saga « Persepolis ». Dans ce roman graphique, place au voyage sensoriel, où l’art et la musique se déploient dans toute leur splendeur. Les illustrations, empreintes d’une délicatesse rare, nous transporteront de la plage à un univers onirique, à la frontière entre le réel et l’imaginaire.

88 pages, Éditions L’Association (15€)

 

#2 The Paper Palace, de Miranda Cowley Heller

C’est une histoire de destins, de chemins croisés et d’actes manqués. Jonglant harmonieusement entre le passé et le présent, Miranda Cowley Heller retrace la vie de Elle, une femme, une mère, une épouse, qui hier, a eu pour la première fois une aventure avec Jonas, son meilleur ami. Entre la vie qu’elle a construite avec son mari Peter et ses 3 enfants, et celle qu’elle imaginait depuis toute petite avec Jonas, Elle nous emmène de souvenir en souvenir. Une histoire posée poétiquement à l’écrit, qui se lit avec envie entre deux baignades.

372 pages, Éditions Penguin (16€)

#3 Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu


Partant de la vallée loraine dans laquelle il a grandi, Nicolas Mathieu nous plonge au cœur des mille vies de la jeunesse en territoire rural, que l’on connaît finalement si peu. La diversité sociale de ces adolescents devenus jeunes adultes est abordée habilement, puisqu’il analyse en filigrane ce lieu de regroupement des pour des jeunes qui viennent d’horizons très différents (zones pavillonnaires, rurales, bétonnées ou bourgeoises). L’idée est de les voir grandir collectivement, tout en prenant chacun leur destin en main. Durant 4 étés (espacés de 2 ans chacun), on prend part à leurs premiers déboires et moments de vie teintés de la fameuse insouciance juvénile.

425 pages, Éditions Actes Sud (22,80€)

#4 People who lunch: essays on work, leisure & loose living, de Sally Olds


Autrice australienne, Sally Olds explore à travers une série d’essais les thèmes du travail, du besoin, de l’argent, de l’amour et du plaisir. Un maillon commun à toutes ses histoires : la curiosité, qu’elle auto-attise pour explorer la façon dont la précarité bouleverse complètement la façon que l’on a de voir la vie. Des sujets variés qui se grignotent dans le désordre.

220 pages, Upswell Publishing (25€)

#5 De purs hommes, de Mohamed mbougar Sarr


Le livre démarre sur le visionnage par un couple d’une vidéo, dans laquelle le corps d’un homme est déterré de sa tombe puis jeté hors du cimetière dans lequel il reposait, quelques instants plus tôt. Romancier sénégalais, Mohamed mbougar Sarr aborde ici la question de l’homosexualité sur le continent africain, en tissant le fil de la vie de cet inconnu. Comment trouver le courage d’être pleinement soi ? Comment le faire sans se trahir, sans se mentir ? Quel est en vraiment le prix ? Un texte bouleversant à bien des égards.

132 pages, Éditions LGF/Le livre de Poche (7,70€)

L’AMV Journal est un lieu dédié aux rencontres, à la découverte et aux voyages. Chaque semaine, vibrez au rythme des coups de coeur, portraits et inspirations d’American Vintage et de son studio de création.