Bettina Rheims

Bettina Rheims Portrait_0

Cette année, la présidence du Jury Photographie est confiée à la française Bettina Rheims. Une exposition retrace ses années L.A à travers ses séries d’images réalisées entre 1994 et 1997 avec Bill Mulen. 

Celle qui sait regarder les femmes, les photographier avec justesse et sensibilité depuis ses débuts à la fin des années 70, présidera le Jury Photographie de la 33ème édition du festival de Mode et de Photo de la Villa Noailles. Repérée en 1979 par le grand Helmut Newton dès sa première exposition sur les stripteaseuses de Pigalle, Bettina Rheims est aujourd’hui une figure de la photographie des années 90.  Au centre de son travail, des portraits de femmes – connues ou pas – qui révèlent un fil rouge dominé par l’honnêteté et le rapport non-conventionnel à l’iconographie.

De sa série «Chambre close » (1990 – 1992) qui marque le début de sa collaboration avec l’écrivain Serge Bramly, jusqu’à sa série “Gender Studies » en 2011, en passant par « Modern Love » (1989 – 1990) ou encore « Détenues » en 2014, la photographe questionne la nudité, le genre, l’androgynie et la transexualité. Rendre vivante la chair d’un modèle, en révéler la féminité primitive ou mettre la lumière sur celles qui sont oubliées ou bannies de notre société.

Détenues – Bettina Rheims

Pour le festival International de Mode, photographie et d’accessoires, Bettina Rheims explore – avec la complicité du styliste Jean Colonna – ses années L.A. et la très prolifique relation créative qu’elle entretient, entre 1994 et 1997, avec Bill Mullen, fashion director du magazine Details. Ensemble, ils photographient des acteurs et actrices, chanteuses et musiciens, autant de visages de la culture pop des années 1990. Bettina Rheims trouve dans cette ville schizophrène matière à des mises en scène, du motel run down aux bords de piscine d’un bleu trop profond. La couleur alternant harmonie et disruption, suit les riffs de la bande originale de Bettina and Bill pendant ces trois années, entre ballade et rock.

Aujourd’hui encore, la célèbre portraitiste continue d’aborder les sujets qui lui sont chers avec toujours plus d’engagement et de conviction.

Suivez-nous