Crush : 5 comptes Insta pour revisiter l’histoire de l’art

Marie-Guillemine_Benoist_-portrait de Madeleine

Pour satisfaire son appétit d’art et découvrir de nouvelles œuvres, on se penche un instant sur son petit écran pour (re)découvrir l’histoire de l’art avec 5 comptes qui ouvrent de nouvelles perspectives artistiques.

Image de Une : Madeleine de Marie-Guillemine Benoist sur @ablackhistoryofart

 

Élargir ses horizons au féminin, avec les vidéos de Margaux Brugvin

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Margaux (@margauxbrugvin)

 Sur son compte Instagram, la Parisienne Margaux Brugvin met en avant l’art au féminin à travers de portraits d’artistes femmes dans des vidéos IGTV. Des pépites pour découvrir ou redécouvrir Frida Kahlo, Hilma Af Klint ou Lubaina Himid.

 

Le bestiaire médiéval de Damien Kempf

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Damien Kempf (@damien_kempf)

 Chasseur de monstres sur Instagram, Damien Kempf déniche de petits trésors du Moyen-Âge, entre monstres sans pattes, dragons à visages humains et danses macabres grotesques.

 

L’histoire de l’art noire par Alayo Akinkugbe

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alayo Akinkugbe (@ablackhistoryofart)

 Alayo Akinkugbe a crée en février 2020 le compte Instagram @ablackhistoryofart pour mettre en lumière les artistes et les travaux d’artistes noirs dans l’histoire de l’art. Passionant.

 

Les œuvres mystiques de Dreamers of Decadence

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @dreamersofdecadence

 Pour rêver les yeux ouverts, le compte @dreamersofdecadence offre une curation soigneuse de peintres décadents, où femmes fatales et atmosphères mélancoliques distillent leur aura mystérieuse.

 

Déconstruire l’histoire de l’art avec Vénus le Podcast

 En complément d’un podcast qui déconstruit l’histoire de l’art occidentale, @venuslepodcast s’invite aussi sur Instagram pour mettre en lumière des œuvres où le féminin bouscule les codes de l’art.

Suivez-nous