Les 10 finalistes du Festival de la Photographie

american-vintage-photo

Du 27 avril au 1er mai prochains, le jury du Festival International de Mode et de Photographie d’Hyères présidé par le britannique Tim Walker se réunira pour sélectionner le lauréat de cette 32 édition. Une nouvelle édition qui inaugure la création du « Prix de la photographie American Vintage». L’occasion pour nous de vous dévoiler les dix finalistes, venant de neuf pays, dont les travaux bousculent, chacun à leur manière, les lignes de la photographie. 

Daragh Soden, 

Avec sa série Young Dubliners, l’étudiant en photographie documentaire au Pays de Galle aborde avec élégance le quotidien de la jeunesse irlandaise à travers les thème de l’identité et du multiculturalisme. Une vision à la fois autobiographique et universelle. 

daragh soden.gif

Lucie Khahoutian

La photographie Franco-Arménienne, présente à Hyères un travail photographique de collages digitaux à l’univers surréaliste. Un délicat mélange d’imagerie traditionnelle avec une esthétique contemporaine qui interroge la place des femmes en Arménie. 

lucie khahoutian.gif

Luis Alberto Rodriguez 

Dissolution des corps, déstructuration motrice et explorations autour de la forme et du mouvement. Le photographe originaire des Etats-Unis, danseur de formation, livre une série photographique mouvante et hypnotique. 

Luis Alberto Rodriguez.gif

Paul Rousteau 

Ce diplômé de l’école de photographie de Vevey questionne le réel, cherche à révéler l’invisible. Flou, superposition, juxtaposition de couleurs… Des procédés revendiqués dans ses travaux poétiques et ultra colorés.

Paul Rousteau

Themba Mbuyisa

Cet autodidacte originaire d’Afrique du Sud photographie ce qui l’entoure. Portrait de famille, paysage, les rues de Johannesburg. Un regard spontané entre jeunesse et croyance, tradition et nouvelle génération. 

Themba Mbuyisa

Nolwenn Brod

La démarche de cette jeune photographe française est empreint de sensualité et de romantisme. Dans ses images, la nature s’unit aux corps et les modèles se fondent dans le paysage.  

Nolwenn Brod.gif

Cordula Heins et Caroline Speisser

Ce duo de photographes allemandes détournent les objets, jouent avec les personnages et n’hésitent pas à sortir du cadre. Elles imaginent de très précises mises en scènes pour dénoncer l’immigration actuelle et la place faite aux migrants. 

Cordula Heins & Caroline Speisser

Sofia Okkonen

La photographe finlandaise de 31 ans présente sa série Rose. Des portraits doux et soignés, d’apparence intemporels, mais derrière lesquels il faut lire une critique de la vision standard de la féminité. 

Sofia Okkonen

Roos Quakernaat

La jeune néerlandaise diplômée de la Gerrit Rietveld academie d’Amsterdam s’amuse à détourner les codes de la mode en s’inspirant pour sa série présentée à hyeres  d’un manuel de savoir-vivre pour les femmes. De la photographie dérision qui sonne juste. 

Roos Quakernaat.gif

Nancy Newberry

Uniformes de majorettes, pom-pom girls, bals de promo… Cette photographe américaine basée au Texas convoque avec talent les clichés de la middle classe de l’Amérique. 

Nancy Newberry