Style : les coulisses de la campagne automne-hiver 2020-2021

22_023_crop - copie

Cette saison, American Vintage pense l’automne au plus près de vous. Pour une saison plus vraie, plus intime et sans faux-semblants, la marque a imaginé sa campagne automne-hiver 2020-2021 autour d’un casting sauvage. On en a profité pour rencontrer Jenny, responsable image pour American Vintage, qui nous a parlé de ce shooting hors du commun. 

Du jersey de coton qui enveloppe la peau sans entrave, tandis que maille bouclée et la laine réchauffent les corps au cœur de la saison froide. Les coupes s’élargissent, le vestiaire passe de main en main. Des essentiels pour la vie, la vraie. Au diapason de cette collection, la photographe Julia Champeau immortalise les visages d’hommes et de femmes du quotidien. Un sourire discret, un regard rêveur, un coup d’œil malicieux, une joue piquée d’une fossette.

AMV : Pourquoi un casting sauvage pour cette campagne automne-hiver 2020-2021 ?

Jenny Lazarelli : Depuis plusieurs saisons, nos profils vont déjà au-delà du mannequinat. Mais la pandémie a encore davantage remis nos envies en perspective. Cette saison, nous voulions aller vers plus d’essentiel, avec un témoignage de la vraie vie, par de vraies gens, de vraies fratries, de vrais couples. Pour une campagne authentique, portée par des visages multiples.

En cette période si particulière, comment était l’ambiance backstage ?

Nous avons shooté en studio, à Paris, avec beaucoup de préparation en amont pour assurer la fluidité du set et le respect des gestes barrière. Tout s’est fait dans la délicatesse et la bonne humeur, avec le sourire. Nous y avons passé moins de temps que sur les saisons précédentes, mais c’était tout aussi intense. Presque plus concentré.

Quel est l’esprit de cette campagne et de la collection ? 

La campagne de cet automne-hiver 2020-2021 oscille entre témoignages et émotions, partage et générosité. Elle capture l’ADN d’une maison composée d’essentiels imaginés pour être bien dans ses baskets et dans son jean, tout en étant branché. Que des basiques, car on n’a pas besoin de plus.

Quel était le parti pris côté stylisme ? 

Ce casting sauvage a permis de mettre en lumière les multiples facettes de la collection. Les looks ont été imaginés avec Jonathan Huguet et adaptés en fonction de la personnalité des participants. Grâce à la diversité des profils, on retrouve les grandes lignes de construction de silhouette chères à American Vintage, comme les coupes oversize ou très près du corps, mais aussi un panel de looks variés, du sportswear au rétro 70’s en passant par le streetwear.

L’AMV Journal est un lieu dédié aux rencontres, à la découverte et aux voyages. Chaque semaine, vibrez au rythme des coups de coeur, portraits et inspirations d’American Vintage et de son studio de création.

Suivez-nous