Quand les tapis ne touchent plus terre

image

Ras ou à poils, sobres ou pops, rectangulaires ou à géométrie variable, les tapis défient désormais les lois de la gravité. Fixés au mur, voire même suspendus dans les airs, il deviennent l’atout graphique des intérieurs avant-gardistes.

Dans les allées du célèbre salon Maison & Objet de ce début d’année 2019, l’idée, surprenante, est partout. Petits éditeurs de meubles, créateurs artisanaux ou maisons de design reconnues, toutes semblent avoir récemment permuté abscisses et ordonnées en dévoilant des collections de tapis pensés… comme autant d’œuvres d’art. Un savant mélange de matières, de textures et de couleurs qui donnent à ces derniers une dimension nouvelle. Accrochés aux murs, ils se contemplent à l’envi et ne se laissent plus marcher dessus.

D’objet 2D à œuvre pluridimensionnelle

Au-delà du simple parti-pris esthétique, le fait d’accrocher son tapis au mur se nourrit d’un fort passif culturel. Au Moyen-Âge, on se souvient des tapisseries monumentales et de leurs scènes de chasse ou de vie quotidienne qui recouvraient déjà les murs des grandes familles de l’aristocratie. Pendant des siècles et jusqu’à nos jours, les populations amérindiennes utilisent une association de tapis, de couvertures et de peaux pour réaliser des habitations nomades. En Russie et en Ukraine, on assiste dès la fin des années 50 à l’émergence des tapis suspendus, utilisés alors pour calfeutrer les fenêtres ou isoler du froid et du bruit les premiers habitants d’immeubles en béton. Une habitude encore en vigueur aujourd’hui.

Affranchi de ses velléités bourgeoises ou pratiques, le tapis d’aujourd’hui apporte profondeur et relief à un mur et surprend par son fort potentiel créatif.

Artisanat à la verticale

Souvent réalisés à la main, ces nouveaux tapis surprennent par la finesse de leurs détails et leurs épaisseurs voluptueuses. C’est pour beaucoup l’occasion de découvrir ou de redécouvrir le travail minutieux qui se cache derrière chaque boucle de laine ou de tissu. Fruit d’un travail nourri par des techniques millénaires, le tapis se déploie soudain dans toute sa grandeur. Pour le plaisir des yeux.

Suivez-nous